Bernard M.

 Nous sommes vaccinés et militons pour que le maximum de gens le soit. Pour leur propre protection et surtout pour la protection de tous. Cela me parait un manque de civisme de s’y refuser. Comment pourra-t-on atteindre l’immunité collective avec trop de gens qui refusent le vaccin ? Les hôpitaux, qui ont déjà tant donné, commencent à voir croître de nouveau leurs patients covid. Et laisser courir le virus c’est aussi prendre le risque du développement de nouveaux variants éventuellement plus dangereux ou plus résistants à la vaccination.

Ce qui n’est pas sans donner lieu à des discussions parfois animées avec nos amis et relations.

Notre femme de ménage par exemple ne veut pas en entendre parler alors qu’elle et surtout son mari sont sujets à risques en raison de diverses comorbidités. Pour faire pression on a même envisagé de lui dire de ne plus venir surtout pendant que nous avons nos anciens à la maison, certes vaccinés, mais la vaccination n’est pas une protection absolue. Finalement on y a renoncé, mais on lui a demandé de garder le masque tout le temps où elle est chez nous ce qui l’a un peu agacée, mais c’est comme ça.

Certains de nos amis sont dans un discours du type : « on n’est pas contre la vaccination, mais on verra plus tard… on vit à la campagne… on ne voit pas personne… on ne va pas au cinéma… on n’a pas besoin de s’embêter avec ça… ». Certes ils ne viennent plus au marché et ne prennent plus leur petit pot rituel de fin de marché (mais c’est dommage, non !), mais ils vont voir leur vieille mère, ils font leurs courses, ils ne vivent pas quand même dans une tour d’ivoire…

D’autres sont plus « idéologiques », l’une surtout qui se sent agressée par l’idée de se faire vacciner, qui est plus ou moins adepte des théories de la manipulation par le pouvoir médical et politique, qui compte partir dans les prochaines semaines pour plusieurs mois avec son mari et son fils auquel elle fait elle-même l’école sur un voilier.

Avec elle la discussion a été plus chaude, un peu tendue, sans aller jusqu’aux extrêmes du fameux dessin « Ils en ont parlé » de Caran d’Ache à propos de l’affaire Dreyfus s’invitant dans la discussion d’un repas de famille…

Ce matin je voyais la queue faramineuse devant la pharmacie pour le testing de gens qui ne veulent pas se faire vacciner. Je trouve que la Sécu est vraiment bonne fille à prendre en charge tous ces tests de confort, je crois qu’en Espagne c’est autour de 100 euros ; payant en Allemagne aussi et dans la plupart des pays… Rendre les tests payants contribuerait à pousser les gens à la vaccination.

Pour ma part, je serai pour l’obligation vaccinale généralisée (sauf contre-indications évidemment) et même si je sais qu’en pratique ce serait très difficile à mettre en place. Naturellement un certain nombre de gens y échapperait (on ne va pas non plus les traîner entre deux gendarmes), mais ça renforcerait tout de même la couverture vaccinale.

Inutile de dire que je suis exaspéré par les manifs des anti-pass sanitaires sur l’air des libertés qu’on nous confisquerait, réunissant un patchwork d’anti-tout de l’extrême gauche à l’extrême droite en passant par l’extrême n’importe quoi…

Je sais qu’en disant des choses pareilles je vais faire tousser mes amis anti-vacc, mais j’assume…

Internet

20210809gds-vie_bmp_vacc_anti_vacc